FAQ Purificateur d'air - Zennao

Qu'est ce qu'un purificateur d'air professionnel en deux mots ?Qu’est-ce qui pollue notre air ?Le taux de pollution monte d’heure en heure !Quels sont les principaux polluants de l'air ?L’air est-il plus pollué dehors ou dedans ?Effets de la pollution sur la santé ?Principe de photocatalyse pour la purification d'airQue rejette dans l'atmosphère un purificateur d'air avec la technologie de photocatalyse ?Pourquoi les purificateurs d'air sont importants pour les cabinets dentaires ?Témoignages

Qu'est ce qu'un purificateur d'air professionnel en deux mots ?

Un purificateur d’air professionnel élimine les risques invisibles dans l’air : 
RISQUES CHIMIQUES : tous les polluants de l’air, Composés Organiques Volatils (COV), vapeurs de produits courants, mauvaises odeurs, ...
RISQUES BACTERIOLOGIQUES : Les bactéries, virus, germes, moisissures, ...
ODEURS

Qu’est-ce qui pollue notre air ?

Les moquettes, les vernis et peintures, la poussière, les produits de nettoyage, les colles, les plastiques sont autant de sources de pollution chimiques auxquelles viennent s’ajouter des composés organo-volatiles (COV) comme le benzène (cancérogène), le butadiène (probablement cancérogène).
Les pollens, la climatisation, les VMC mal réglées ou vieillissantes, etc …
L’activité humaine amène beaucoup de micro-organismes, bactéries et autres virus, invisibles sur les surfaces comme dans l’air.

 

Le taux de pollution monte d’heure en heure !

Lorsque vous arrivez au bureau le matin, l’air semble normal. Mais souvent la première chose que vous faites est d’ouvrir la fenêtre pour aérer la pièce. Puis, au fil des allées et venues, l’atmosphère se charge progressivement des différents polluants que nous transportons les uns les autres.
N’avez-vous jamais ressenti cette impression de gêne en rentrant dans une salle d’attente, ou bien en manipulant un produit ou un équipemement pour un acte particulier ?
Nous oublions dans notre quotidien la nocivité des éléments qui nous entourent et que nous respirons à longueur de temps, alors que pour se protéger et améliorer le confort des patients et collaborateurs, il suffit d’utiliser un purificateur d’air intérieur.
Parce qu’il est simple et efficace, le purificateur d'air vous assure, comme à vos clients, un réel traitement de l’air ambiant pour un niveau de pollution plus supportable.

Mauvaises odeurs, renfermé, transpiration ...

Très vite, parce que nous restons tous dans des espaces com- muns, que le temps d’attente, l’inquiétude ou l’effort s’addition- nent, la température monte et les odeurs corporelles s’amon- cellent.
Il n’est pas toujours évident de laisser une fenêtre ouverte, ni de compter sur la VMC ou l’équipement existant qui ont tou- jours leurs faiblesses. On peut nettoyer le mobilier, refaire la décoration, disposer des plantes vertes ou neutraliser les odeurs avec des produits masquants (composés volatiles sup- plémentaires). Il vaut mieux utiliser un purificateur d’air à UVC. La photocatalyse est le seul moyen écologique qui garantisse de détruire les odeurs sans générer d’irritations ou allergies consé- cutives à l’emploi de produits chimiques.
En choisissant d’installer le purificateur PURIFLOW vous aurez la garantie de supprimer de manière certaine les mauvaises odeurs et les germes.

Quels sont les principaux polluants de l'air ?

La pollution de l'air intérieur est un phénomène connu mais très mal traité en France.

Les principaux polluants de l'air sont les suivants :

-> Le formaldéhyde
Le formaldéhyde est un COV (composé organique volatil) qui est très fréquent dans tous les habitats. Le formaldéhyde est également appelé méthanal ou aldéhyde formique et se présente sous forme d’un gaz incolore dégageant une odeur âcre. 
Sources : colles, vernis, mobilier (sauf bois massif), peintures, produits de nettoyage , ...
Risques : Irritations de la peau, des yeux, des voies respiratoires et des sens, difficultés respiratoires, diminution des capacités pulmonaires, lésions nasales, toux, rhinite, asthme, douleur à la poitrine : liées à l’inhalationdu produit, cancer du nasopharynx par irritation du système respiratoire

 

-> Le benzène
Le benzène est un COV (composé organique volatil) issu des hydrocarbures (pétrole) qui est très fréquent dans tous les habitats.
Sources : tous produits fabriqués à base de pétrole : plastique, jouets, vernis, colle, solvants, revêtements de sols, ...
Risques : Céphalées, nausées, excitations nerveuses pouvant être à l’origine de facteurs dépressif, atteintes cutanées, irritations de la peau et des muqueuses, peuvent survenir avec le port de vêtements souillés ou en cas de contact cutané direct avec le solvant, atteintes sur la moelle osseuse (benzolisme), qui peuvent provoquer des hémorragies, infections, anémies et leucémies. Les facteurs individuels jouent ici un rôle important car l’atteinte des cellules de la moelle osseuse peut apparaître après une période de latence variant de quelques mois à plusieurs années, voire plusieurs années après la cessation d’exposition, classé cancérigème par l'OMS.

 

-> Les spores de moisissures
Certaines moisissures très toxiques se développent dans notre environnement intérieur.
Sources : Le développement est favorisé par l'humidité, la pénombre et le manque d'aération
Risques : Asthme, maux de tête, fatigue, malaises, rhinites

 

-> Le dioxyde de carbone


Ou bien CO2, gaz carbonique. Gaz toxique.

Sources : Combustion : appareils de chauffage, fumée de cigarette. Respiration, trafic routier, usines, ...
Risques : Maux de tête, fatigue, sueurs, rythme cardiaque.

 

-> Le mérule

Champignon qui s'attaque au bois. 
Sources : Le développement est favorisé par l'humidité, la pénombre et le manque d'aération
Risques : Allergies, problèmes respiratoires : bronchite, sinusite, otite.

 

 

L’air est-il plus pollué dehors ou dedans ?

De nombreuses études ont démontré que l’air intérieur est 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur. Nous ne pouvons pas aérer en permanence et pourtant nous passons 80% de notre temps à l’intérieur. 

 

Effets de la pollution sur la santé ?

Les risques portent à la fois sur :
Le système immunitaire (asthme, allergies)
L’appareil respiratoire (irritation autre que l’asthme)
Les cellules (cancers)
Le système cardio-vasculaire.
Concernant la pollution particulière des COV, leur effet est spécifique et dépend de leur famille ainsi que du taux de concentration du polluant dans l’air. La toxicité des COV est due, d’une part à la toxicité directe de certains COV, mais également à la formation de composés secondaires. 

 

Principe de photocatalyse pour la purification d'air

La décomposition et la dégradation de la matière sous l'action des rayons lumineux à la surface d'un catalyseur.

Un catalyseur, généralement le dioxyde de titane (TiO2), est activé par la présence d'une source lumineuse (lampe UV), naturelle ou artificielle. Les radicaux libres libérés par le titane permettent une oxyréduction : les molécules organiques présentes sur la surface traitée sont absorbées et décomposées par le catalyseur. 

Le dioxyde de titane (TiO2), présente une activité photocatalytique ayant des applications environnementales comme l’élimination de polluants organiques dans l’eau et dans l’air, ou l’autonettoyage des surfaces. 

Le dioxyde de titane, est un semi-conducteur dont la valeur de la bande interdite se situe aux alentours de 3 eV. Ainsi, lorsque TiO2 est soumis à une illumination UV (Figure 1), se produit la formation de paires électron-trou. Les porteurs de charge ainsi créés peuvent, s’ils ne se recombinent pas, être piégés par le titane ou les groupements hydroxyles de surface. En présence d’oxygène et d’eau, les porteurs piégés forment alors des radicaux libres qui sont des espèces très oxydantes susceptibles de minéraliser les polluants organiques. 

ATTENTION : pour choisir un purificateur d'air efficace utilisant la technologie de photocalyse, il faut s'assurer que la lampe UV soit de bonne puissance. Toute lampe inférieure à 30W est inefficace pour le traitement raisonnable d'un volume d'air d'une pièce.

Que rejette dans l'atmosphère un purificateur d'air avec la technologie de photocatalyse ?

Le purificateur d'air (technologie photocalyse) ne dégage ni ozone, ni résidu.
Vous ne retrouvez en sortie que du CO2 (gaz carbonique) et de l'H2O (eau) déjà présents en très grande quantité dans l'atmosphère.

Pourquoi les purificateurs d'air sont importants pour les cabinets dentaires ?

De part son travail, le dentiste, ses assitants et ses patients sont exposés à divers polluants très nocifs durant toute la journée de travail.

Micro-organismes 
L'utilisation à haut-débit du matériel de détartrage ultrasonique génère des fines gouttelettes qui sont assez légères pour envahir l'air pendant des heures. Les bactéries et les virus, contenus dans ces micro-gouttelettes, sont facilement inhalés et constituent une source potentielle d'infection. 

Intoxication au mercure 
De nombreuses études montrent que les dentistes et leurs assistants présentent des concentrations élevées de mercure inorganique (Hg) dans le sang et dans l'urine. Les vapeurs de mercure peuvent être libérées par le dépôt et le retrait des amalgames. 
Ces vapeurs peuvent se propager sur les surfaces, et s'accumulent au fil des années

Désinfectants 
Les désinfectants chimiques dans un cabinet dentaire sont responsables d'une odeur généralement désagréable. Certains désinfectants peuvent également causer une irritation et peuvent avoir un potentiel de sensibilisation en particulier pour le personnel. 

Traitement de l'air au sein des cabinets dentaires 
Afin de traiter efficacement l'air dans un cabinet dentaire, le dispositif de purification de l'air doit être capable de capturer à la fois les particules (la poussière, les micro-organismes, les gouttelettes etc.) et les produits chimiques à l’état gazeux (vapeurs de mercure, composés organiques volatils…). 
Pour piéger les aérosols et d'autres polluants générés au cours des interventions de soins dentaires, un système de purification d'air doit être utilisé dans les zones de traitement dentaire. 

Témoignages

Monsieur J. A. - Chirurgien dentiste
«J’avais déjà fait installer un traitement pour l’eau. Maintenant je purifie aussi l’air car je veux m’assurer de sa qualité pour moi et mon assistante, mais aussi pour mes patients pendant et entre les soins. C’est une garantie supérieure pour mon cabinet».

Monsieur E. P. - Vétérinaire
«J’ai équipé le bloc opératoire d’un purificateur d’air pour réduire les risques liés aux germes dans l’air, mais surtout pour lutter contre les odeurs persis- tantes de certaines infections ou d’animaux en particulier».

Madame V. N. - Responsable de crèche
«Je suis très attentive à limiter le risque des trans- missions de grippes ou autres maladies courantes qui se transmettent vite entre les enfants. Et puis, éviter les absences consécutives aux épidémies pour le personnel».

 

ici Contenu
ici bas
OK